Ici Commence

Ecrits de Natacha Michel

L’éducation de la poussière, 2000, Seuil coll. “Fiction et compagnie”

Extrait de l’éducation de la poussière :

Pour la première fois depuis un an, Suzanne Klein regarda sa montre. La montre , une Swatch fidèle, avait continué de marcher pendant tout ce temps, n’avait pas dépéri. Elle avais obstinément poursuivi sa route qui ne rencontrait plus celle de Suzanne, entêtant de sa petite pulsation de coeur artificiel ( de pilote automatique qui ne se déclenche que lorsque celui en titre défaille) la seule régions de son poignet. La montre, sa roue de marguerite dont le temps arrache les pétales, "il m’aime, un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout", avait continué pour l’honneur sa tournée d’inspection. Pas besoin de pétales, le temps n’aimait plus Suzanne. Elle s’était dirigée sans lui, abandonnée à la clarté foudroyante qu’émet la vie quand elle est sans vie. Grâce à la succession des heures, eau quotidiennement renouvelée de notre aquarium, on dépasse les obstacles, ils appartiennent une seconde avant nous au passé. Dans l’existence sans temps de Suzanne, plus de décalage salvateur : une giclée d’acide, un sentiment de déplaisir forcené, et elle coïncidait avec ce qui était...